Les Amoureux du trou du Diable

"...Déjà défavorisé par son infirmité, Amédée pâtissait encore d'être le fils unique de l'homme le plus riche du village, mais aussi le plus odieux et le plus repoussant.

Joseph Miriou, son père, avait vécu longtemps en vieux garçon. Malgré sa richesse, il poussait sa vie devant lui, sans joie, sans passion, sans peine et sans difficulté. Il ne connaissait pas la générosité et encore moins les états d'âme. Il avait le coeur sec. Tout son temps, il le consacrait à la gestion de sa fortune et de ses billets de reconnaissance de dette, portant la signature de presque tous les chefs de famille du village. Il les tenait tous!..."


Accueil - Pays - Peuple - Particularismes - Écrire